Comment se mettre au yoga de chez soi ?

Confinement, couvre-feu, le temps passé chez soi à considérablement augmenté en cette année 2020 et pour beaucoup, c’est l’occasion de se lancer dans de nouvelles choses. Dans mon cas, je me suis mis à la pratique du yoga. Vous souhaitez vous y mettre mais vous ne savez pas comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Tout seul. Comme un grand. Dans mon salon. Commencer la pratique du yoga, sans les bases et seul n’est pas une mince affaire. C’est pour cela que j’ai décidé de vous donner des conseils sur comment se mettre au yoga de chez soi. Evidement ces conseils sont des conseils issus de mon expérience personnel. Ainsi la liste est clairement non exhaustive, si vous avez d’autres points que vous trouvez important, n’hésitez pas à me les partager.

Dans cet article découvrez-en plus sur les types de yoga et en particulier sur le yoga vinyasa, les plateformes que vous pouvez utiliser, les profils à suivre, comment vous équiper et comment instaurer votre routine.

citation yoga urdva dhanurasana

1/ Se renseigner sur les différents types de yoga et trouver le sien


Débuter en Yoga, n’est pas forcément simple. Tout d’abord parce qu’il existe différentes typologies de yoga : on en compte 8. Du yoga régénérateur au yoga dynamique en passant par le yoga spirituel, la pratique s’avère très complète et complexe.

Il est important de pouvoir identifier en fonction de vos envies et de vos besoins, le type de yoga qui est fait pour vous. Vous pourrez retrouver ici un article de Vogue sur comment trouver votre type de yoga.

Story time : En ce qui me concerne, le yoga est une pratique complémentaire à mes entraînements de triathlon. Ce que je recherche, c’est une pratique me permettant un renforcement en profondeur du corps, de la posture, une amélioration de ma souplesse et de ma mobilité et également un apaisement de l’esprit.

Ainsi, je me suis tourné sur deux typologies de yoga :

  • Le Yoga Vinyasa : Une pratique très dynamique qui se base sur l’enchaînement de posture. Idéal dans ma recherche de renforcement musculaire et de travail de mobilité.
  • Le Yin Yoga : Une pratique plus douce et méditative qui à travailler une posture et rester immobile. Idéal dans la recherche d’assouplissements, de confort et de stabilité dans les postures et dans l’esprit.

2/ Trouver une plateforme ou un coach en ligne


Se mettre au yoga, c’est bien. Se mettre au yoga avec les bons outils, c’est mieux.

En cette période, les plateformes de yoga en ligne et les enseignants de la pratique sur les réseaux sociaux ont connu un vrai boom. Tellement, qu’on ne sait plus vraiment où donner de la tête. Alors voici une petite sélection des plateformes et des profils que j’affectionne.

Les plateformes

Neoness Live

Sûrement la plateforme sur laquelle je suis le plus connecté en ce moment : Neoness Live (même plus que Netflix je crois). Lancée par l’enseigne de salle de sport Neoness, cette plateforme s’adresse à tous et à toutes en proposant une très grande diversité de cours de yoga (et autres) :

  • Yoga doux, yoga intense, yoga vinyasa, yin yoga
  • Des concepts innovants : Yog’n dance, Yog’Abs

A faire en ligne et en replay, vous avez plus d’une dizaine de cours de yoga par semaine avec différents coaches : vous trouverez forcément chaussures à votre pied.

Chaque live est assuré par deux coachs afin d’avoir toujours sous nos yeux différents options, des plus simples au plus avancée : le top lorsque l’on débute.

A la fin de chaque live, vous pouvez également retrouver l’instructeur pour un After, le moment idéal pour poser toutes vos questions.

Découvres-en plus sur la plateforme ici.

Cosmos TV

Lancée il y a peu par Fanny, connue sous le nom de @the_fullbloom sur Instagram, la plateforme propose différentes formules pour pratiquer le yoga qui te correspond.

Avant de parler de ce qu’offre sa plateforme, story-time : J’ai connu le profil de Fanny sur Instagram pendant le confinement, elle proposait quotidiennement des cours en LIVE sur son instagram et sur donation : Yoga du Comos & Inverse ton cosmos – un cours dédié aux inversions. J’ai adoré. Et elle fait grandement partie des personnes qui m’ont donné le goût pour le yoga vinyasa.

Fanny continue de proposer des lives sur son Instagram et sur les comptes Instagram de studios de yoga ou de marques gratuitement. Toutefois, si l’on souhaite avoir une pratique plus régulière et plus soutenue, alors on peut se diriger sur sa plateforme. On y retrouve deux types d’offre :

Petit cosmos :

Deux pratiques par semaine en LIVE et accès en illimité aux replays quand tu veux et où tu veux.

Grand cosmos :
  • 2 LIVES par semaine sur ZOOM
    Accès illimité aux Replays
  • 2 Daily Routines de 20’ (morning, evening, Pranayama)
  • 1 pratique d’1h à répéter tout au long du mois pour assimiler et approfondir les postures
  • 1 thématique et focus par mois

Vous souhaitez plus d’information sur la plateforme ? Cliquez-ici pour être redirigé dessus

Quelques profils Instagram à suivre

Si vous ne souhaitez pas rejoindre une plateforme en ligne payante, vous pouvez toujours vous rendre sur Instagram ou sur YouTube. Une multitude de contenu sont disponibles dessus. Voici une petite sélection de profils intéressants à suivre :

@yoga.mountains : Des yogas en live, en replay, sur Instagram et sur la plateforme vidéo du même nom, Estelle vous propose des flows avec vue sur les montagnes : rendez-vous ici. Estelle propose une grande diversité de yoga.

@coelia.pelletier : Présente sur Instagram et sur YouTube, cette maman vous propose plusieurs routines de yoga vinyasa : retrouvez-là ici

@emelyneag : Instructrice de yoga, elle est notamment présente sur NeonessLive et sur les plateformes Episod. Elle propose régulièrement en cette période des ateliers sur Zoom, si cela vous intéresse : suivez-là ici

@tiph_enjoy : Tiphanie propose des tutos yoga et plein d’idées de flow sur son compte Instagram : rendez-vous ici

@yogafirejo : Un Instagram riche en informations sur le yoga et la méditation et une chaîne youtube avec plein de flow : Retrouvez-la ici

flo yoga

@flo.yoga & Breathe and Flow : Un compte Instagram sublime et une chaîne YouTube parfaite pour la pratique du yoga (in english though) : rendez-vous ici

@marcelclementiyoga : Des photos inspirantes, des réels hyper intéressants et un sourire tellement communicatif : retrouvez-le ici

@jerome.blg : Jérôme est instructeur de Yoga sur Paris et il propose plusieurs routines régulièrement en live et en replay sur son Instagram : retrouvez son profil ici

@joayoga : De belles postures et des réels pour travailler nos postures et nos transitions : rendez-vous ici

@samgach : Beaucoup de routines et de tutos à retrouver sur son Instagram : à retrouver ici

@dylanwerneryoga : De belles routines, des bons conseils et des photos sublimes à retrouvez sur son instagram

3/ S’équiper correctement et pratiques à mettre en place


Un des avantages de la pratique du yoga est l’équipement. En effet, lorsque l’on débute en yoga, le matériel nécessaire est moindre : un tapis suffit.

Evidement le tapis que l’on choisit ne doit pas être n’importe quel tapis et être adapté en fonction de sa pratique. Plus on pratique plus un tapis de qualité sera important. Il est également pratique de se munir de briques (2 idéalement) et d’une sangle pour pouvoir améliorer le confort de sa pratique. Toutefois des dictionnaires et une écharpe feront l’affaire pour débuter.

Si vous cherchez d’ailleurs un tapis de qualité, Baya est une marque topissime pour cela (mon prochain tapis sera clairement un baya). Découvrez leur collection de tapis ici.

Et voici une petite sélection de mes préférés :

Aplnach tapis de yoga
posture du chameau

La pratique du yoga est une pratique minutieuse qui demande de la précision dans ces mouvements et une conscience de son corps dans les postures. Ces points sont importants pour que la pratique soit à la fois efficace et sécuritaire.

Lorsque l’on est seul chez soi et sans la supervision d’un instructeur, il est indispensable d’avoir ces deux éléments en tête et d’y prêter une attention particulière. Certaines méthodes assez simples peuvent être mises en place afin de constater ou non notre bonne pratique.

Parmi celles-ci, la pratique devant un miroir si vous disposez d’un miroir à la maison peut aider à vérifier la position de votre corps. Si vous ne disposez pas de miroir, on peut adopter la technique du filming.

Filmer et enregistrer sa pratique n’est pas bon que pour Instagram mais s’avère très utile pour regarder, prendre conscience de la posture de son corps et pouvoir se corriger.

4/ Définir une routine, un planning et un objectif


La progression passe par la régularité. On peut se donner tous les moyens du monde, si on n’arrive pas à être régulier, la progression sera compliquée et la frustration immense.

Comment être régulier ? Il y a plusieurs méthodes pour être régulier et celles-ci vont s’adapter à vous, à votre emploi du temps, à vos priorités et à l’objectif que vous vous êtes fixé. Essayez tout d’abord de fixer un nombre de séances par semaine réalisable et déterminez ensuite les créneaux que vous souhaitez réserver à votre pratique.

Adaptez votre emploi du temps à votre pratique et non votre pratique à votre emploi du temps (évidement cela n’est pas toujours possible, mais dans le meilleur des cas).

Votre objectif déterminera ensuite le nombre de séance « idéal » pour l’atteindre. Apprendre la posture du handstand ne demandera pas la même régularité ou la même intensité que celle du chien tête en bas.

5/ Etre patient et indulgent envers soi-même


C’est le principe même du yoga. Accepter l’instant présent, accepter son corps et ces capacités à l’instant T.

Acceptez de débuter, acceptez d’échouer, acceptez de prendre le temps. Après tout, « Rome ne s’est pas faite en un bakasana » comme dirait une de mes coaches préférées Emelyne (@emelyneag).

Lors des premières séances, vous choisirez sûrement les options plus faciles proposées, vous n’arriverez peut-être pas à la posture finale mais gardez une chose en tête : c’est ok. Le yoga c’est s’accorder du temps, se recentrer sur soi-même, réconcilier le corps et l’esprit.

Il faut accepter que nos jambes seront pliées sur nos chiens tête en bas pendant plusieurs mois. Il faut accepter que l’on passera en posture de l’enfant en milieu de séance.

Story-time : Quand j’ai commencé en mars, la posture du pont « Urdva Dhanurasana », c’était plutôt catastrophique : aucune ouverture d’épaules, aucune ouverture du coeur et un manque de souplesse de la chaîne postérieure. Après 6 mois de pratique, les résultats sont là, mon corps a changé. Et mon esprit aussi.

En bref


Je suis totalement tombé amoureux de cette discipline qui a tant à m’apprendre et qui m’apporte énormément pour ma pratique du triathlon et en cette période où il n’est pas toujours simple de garder le moral.

J’en profite pour remercier tous ces coachs supers qui m’aident au quotidien et qui suivent mes avancées (et notamment Emelyne) et mes compatriotes Brooks avec qui on se motive chaque jour : dédicace à ma petite Stephanie et à Violaine !

Prêts à vous lancer dans le yoga depuis votre salon ?

Namasté

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s