Total Warrior Leeds, 6 conseils 6 jours avant une OCR ?

OCR Total Warrior Leeds arrive à grand pas

Une première course d’obstacle au Royaume-Uni pour moi, cela fait presque deux mois que j’ai pas fait de course OCR. Mais je n’ai pas pour autant arrêter mes entraînements. Entre entraînements sur le terrain et en salle, il faut pas se laisser rouiller !

L’OCR n’a pas ni de limite, ni de frontières.

 

6 conseils 6 jours avant une course OCR ?

 

#1 Ne pas trop en demander à son corps.

Comme lorsque l’on s’entraîne pour n’importe quelle courses ou compétitions, il faut rester gentil avec son corps et ne pas lui en demander trop. Il faut être en forme pour la course. Être en forme ça implique avoir les muscles reposés, l’esprit clair et aussi et surtout, ne pas être blessé.

Une blessure arrive tellement vite qu’il faut être d’autant plus prudent à l’approche de la date fatidique. Un entraînement pour une course d’obstacle est complexes car on ne mise pas tous sur l’endurance, sur la force ou la technique mais bien une combinaison des trois. Il est essentiel de bien gérer les trois aspects en se basant sur l’entraînement que a suivi jusqu’à lors.

#2 Suivre sa routine

Pour compléter le point précédent, la deuxième partie de l’entraînement consiste à suivre la routine déjà installée. Vous connaissez votre objectif et ce n’est pas quelques jours avant qu’il faut que vous décidiez de changer tout votre rythme d’entraînement. Un changement de votre entraînement risquerez de vous fatiguez plus que d’habitude.

#3 Réviser sa technique

Être endurant et force sont une chose, malheureusement cela ne suffit pas toujours à passer certains obstacles qui demandent une technique précise et de temps en temps délicate à avoir. Notamment certains obstacles d’équilibre pour lequel un travail d’équilibre régulier et requis.
En ce qui me concerne je viens de découvrir un Ninja Park s’est ouvert pas très loin alors je pense que ça va devenir mon lieu d’entraînement préféré ! Parfait pour entraîner ses appuis, sa réactivité, son grip et son agilité !

#4 Pas d’entrainement la veille de la course

Repos, repos et repos. Pour être à 100% de ces capacités avant la course, on s’accorde un petit jour de repos pour être au max le jour de la course. Participer à une course OCR demande, comme à l’instar des autres courses, un physique entraîné mais surtout reposé. Courir avec des courbatures n’est pas le meilleur des départs pour vous assurer le meilleur temps.

#5 On pense à bien dormir et s’hydrater !

Le sommeil et l’hydratation, deux points essentiels qui m’ont déjà fait défaut. Bailler sur la ligne de départ ? Mauvais point. Avoir des crampes au milieu de la course ? Encore pire.

Il faut veiller à bien dormir la semaine avant la course pour avoir la pêche et à bien boire (sans abuser pour avoir envie d’uriner pendant la course) pour éviter des crampes.

#6 Prévoir sa course

Prévoir comment se rendre à la course d’obstacles, souvent perdu loin de la ville, et se familiariser avec la course, le trajet, le lieu et les obstacles est toujours utiles pour avoir l’esprit libre et ne pas être préoccuper à la veille de la course. Loin des tracas, il sera plus facile pour notre corps et notre esprit d’être prêt à affronter le parcours et réaliser le meilleur temps.


La distance pour cette course est seulement de 10km alors je mise tout sur le temps !

Je ferais un bilan de cette course mais je n’ai eu que des bons échos alors je devrais me régaler !

Total Warrior Leeds, prêt ou pas, j’arrive !

 

obstacle course racing eyes

© Tout droit réservé

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s